Mutuelle !
Trouver la mutuelle santé adaptée à vos besoins
1
Remplissez votre formulaire en seulement 2 minutes.

2
Recevez gratuitement une réponse d'un professionnel.

3
Finalisez votre demande.

Nouvelles recommandations pour les porteuses de prothèses mammaires PIP et prise en charge de l'explantation

Source: Afssaps

Depuis le deuxième cas de cancer du sein (adénocarcinome) chez une patiente porteuse de prothèses mammaires pré remplis de gel de silicone PIP depuis plusieurs années, la liste ne cesse d'augmenter. Au 14 décembre 2011, 8 cas de cancers ont été signalés, a indiqué l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS): 1 cas de lymphome anaplasique à grandes cellules, 5 cas d’adénocarcinome mammaire, 1 cas de lymphome amygdalien et 1 cas de leucémie aiguë myéloblastique.

Les données de surveillance seront actualisées deux fois par mois.

Les 30 000 femmes porteuses de ces implants sont encouragées à consulter leur chirurgien ou leur médecin traitant pour effectuer systématiquement un examen clinique et des examens radiologiques appropriés.

Bien que l'agence du médicament américaine (FDA) ait évalué en juin dernier les implants mammaires et indiqué que les femmes implantées avec ce type de prothèses ne présentaient pas un risque accru de développer un cancer du sein aujourd'hui, deux cas de cancers du sein ont été déclarés à l’Afssaps : l’un concerne un lymphome anaplasique à grandes cellules, l’autre un adénocarcinome du sein. Ces nouvelles données poussent l'Afssaps à émettre de nouvelles recommandations et l'Assurance Maladie à prendre en charge le retrait de ces prothèses.

Les recommandations émises par l'Afssaps sont les suivantes :

  • les patientes porteuses de prothèses PIP doivent consulter leur médecin ou chirurgien et bénéficier systématiquement d’un examen clinique et des examens radiologiques appropriés.
  • toute rupture, suspicion de rupture ou de suintement d’une prothèse doit conduire à son explantation, ainsi qu’à celle de la seconde prothèse.
  • les  patientes discuteront avec leur chirurgien de l’explantation préventive de cette prothèse même sans signe clinique de détérioration de l’implant.

Le Ministère de la Santé a demandé au Directeur général de la santé de mettre en place un comité de suivi réunissant l’ensemble des parties prenantes (autorités sanitaires, professionnels de santé, sociétés savantes, associations de patients …).
L’Afssaps rappelle aux professionnels de santé l’importance de signaler tout évènement indésirable observé avec ces dispositifs et plus particulièrement tout cas de lymphome ou de cancer du sein ainsi que toute explantation préventive.


Les conditions de prise en charge par l’assurance maladie sont les suivantes :

  •  toutes les femmes porteuses d’implants PIP seront remboursées de leurs frais médicaux et chirurgicaux liés à l’explantation (échographies, analyses, retrait de l’implant, examens de contrôle post-opératoire).
  • les femmes qui relèvent d’une reconstruction après chirurgie du cancer du sein (20 % des cas) seront également remboursées de la pose d’une nouvelle prothèse.

Le Comité de suivi des femmes porteuses de prothèses mammaires PIP a tenu le 14 décembre sa première réunion, sous la présidence de Jean-Yves Grall, directeur général de la santé.

Les données de surveillance seront actualisées deux fois par mois, le prochain Comité de suivi aura lieu en janvier. Le numéro Vert d’information est le 0800.636.636. 

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents