Interview de Yves BUR, député du Bas-Rhin, rapporteur du budget de la sécurité sociale et ancien chirurgien dentiste (mars 2011)

Quel est l’intérêt aujourd’hui pour le grand public d’avoir accès à une information plus accessible sur le coût et le budget de la santé ?

Je crois qu’effectivement tout ce qui va dans le sens de l’information des Français est nécessaire et utile et je crois aussi qu’un tel site doit faire en sorte aussi qu’il soit accessible à une très large population ; l’information doit être la plus complète, la plus accessible et la plus précise.

La plus complète parce qu’elle doit englober, je dirai, l’ensemble du parcours de soins, la prise en charge de l’Assurance Maladie, la prise en charge des complémentaires mais elle doit aussi aller au plus utile au plus pratique à savoir donner toutes les informations concernant les professionnels de santé, comment ils exercent, quelles sont leurs contraintes et quels sont leurs tarifs.

On parle beaucoup de la transparence des prix et justement de l’utilité d’internet dans l’accès à cette information. Quelle est aujourd’hui finalement la position des pouvoirs publics à ce sujet ?

Nous mesurons bien qu’il y a une demande consumériste d’avoir d’avantage de transparence, à la fois pour tout ce qui concerne la qualité, mais aussi pour tout ce qui concerne les honoraires et prix des prestations et donc c’est un mouvement de fond que les pouvoirs publics devront accompagner. Le patient d’aujourd’hui estime qu’il a droit à cette transparence, qu’il a le droit à des soins de qualité, qu’il a le droit à des soins qui présentent une certaine traçabilité et puis il a le droit aussi de savoir combien ces soins pourraient lui coûter.

Est ce que vous pensez qu’il est possible notamment pour des sites comme le nôtre qui sont privés et indépendants de pouvoir articuler justement son information et sourcer son information sur des choses mises à dispositions de la part des sites institutionnels ?

Je crois qu’une information qui serait monopolistique n’est pas une bonne information. Ce qui est important c’est que les Français puissent choisir leur vecteur d’information, puissent choisir les sites et les comparer et ils s’approprieront celui qui leur conviendra le mieux et pour ça, il faut naturellement que l’information publique soit à disposition afin que vous puissiez, j’ai envie de dire la vulgariser et la rendre plus accessible encore à nos concitoyens. Un portail santé n’est intéressant que si il est accessible et compréhensible très facilement. Bonne chance !

Le patient d’aujourd’hui estime qu’il a droit à cette transparence, qu’il a le droit à des soins de qualité, qu’il a le droit à des soins qui présentent une certaine traçabilité et puis il a le droit aussi de savoir combien ces soins pourraient lui coûter. Yves Bur, Député du Bas-Rhin