Soigner un orgelet, combien ça coûte ?

L'optique
Source: Fourmisante

L’orgelet ou compère-loriot, est une infection bactérienne (généralement due à un staphylocoque) qui se développe au bord de la paupière. Plus exactement il s'agit d'un furoncle qui se développe à la base d'un cil. Ils sont susceptibles d’apparaître chez n’importe qui mais ils sont plus fréquents chez les hommes ayant entre 30 et 50 ans.

Lorsque l’inflammation s’indure (il ne contient pas de pus) et forme un kyste, elle devient un chalazion. Il présente les mêmes caractéristiques que l’orgelet mais est indolore.

Les orgelets et les chalazions sont plus fréquents chez les personnes diabétiques ou celles qui souffrent d’acné.

Prévention des orgelets

Pour éviter l’apparition des orgelets il faut respecter quelques grands principes :

  • Évitez de frotter vos yeux avec vos doigts (préférez le dos de la main au besoin).
  • Respectez scrupuleusement l’hygiène stricte qui doit accompagner le port de verres de contact.
  • Si vous vous maquillez utilisez des cosmétiques bien conservés.
  • Faites en sorte de ne pas léser votre paupière en vous maquillant.
  • Évitez le contact avec des produits irritants au niveau des yeux. A la piscine, fermez les yeux ou mettez des lunettes de bain, par exemple.

Traitements allopathique des orgelets

Le traitement consiste essentiellement :

  • à limiter l’inflammation à l’aide d’anti-inflammatoires ophtalmiques (interdits à partir du 6èmemois de grossesse) :
    • Acular® (3,49 € remboursable à 65% par la Sécurité sociale),
    • Dicloced® (5,87 € les 10 ml, remboursable à 65%),
    • Indocollyre® (4,03 € remboursable à 65%),
    • Ocufen® (3,73 € les 20 unidoses ou 7,75 € les 50, remboursable à 65%),
    • Voltarène® collyre (3,40 €) ;
  • à traiter l’infection grâce à un collyre antiseptique :

    • Dacryosérum® (2,92 € les 20 doses, remboursable à 30%),
    • Optrex® (6,96 € les 15 doses) qui peut être employé chez les tout-petits,
    • Stéridose® (2,97 € les 20 doses, remboursable à 30%),
    • Sophtal® (8,10 € les 10 doses) ou Septisol® (6,81 €) ;
  • à appliquer une pommade antibiotique pour accélérer la rémission et éviter les récidives (elles ne surviennent que dans 5 % des cas si le traitement est bien mené) :
    • Atébémyxine® (5 € les 5 g),
    • Maxidrol® (2,15 € les 3,5 g, remboursable à 30%),
    • Ster-Dex® (2,66 € les 12 unidoses, remboursable à 30%).

Le traitement antibiotique doit être poursuivi trois fois par jour pendant deux semaines pour le chalazion et pendant une semaine pour l’orgelet.

Par ailleurs, les orgelets persistants peuvent être traités par une injection de stéroïdes directement dedans. On pratiquera une seconde injection deux semaines après si les choses ne s’améliorent pas.

Abord chirurgical des chalazions

Si malgré l’application de compresses, aucun changement n’intervient, le chalazion peut être ouvert chirurgicalement à l’aide d’une aiguille puis vidé en appuyant légèrement.

Cet acte doit être pratiqué avec soin et avec modération pour ne pas causer de cicatrice. L’intervention est réalisée par un ophtalmologiste :

  • 25 € la consultation dont 16,50 € remboursés par la Sécurité sociale pour un spécialiste conventionné secteur 1,
  • honoraires libres dont 15,10 € remboursés par la Sécurité sociale pour un spécialiste de secteur 2.

L’intervention permet la guérison dans environ 70% des cas.

Le traitement chirurgical est de façon générale réservé aux lésions chroniques. C’est notamment le cas lorsqu’un chalazion fait son apparition (dans ce cas on bénéficie d’une anesthésie locale).

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents