Soigner une bronchite combien ça coûte?

Les maux de l'hiver
Source: Fourmisanté

La bronchite est une inflammation (-ite) des bronches qui concerne principalement les fumeurs ou ex-fumeurs et en particulier les hommes de plus de 40 ans.

Quand on sait que ce sont les personnes ayant de faibles revenus qui sont parmi les plus concernés par la bronchite, il est intéressant de savoir combien ça coûte de soigner ce type de pathologie.

Prévention de la bronchite aiguë

Il est assez facile de se prémunir des bronchites en respectant quelques règles simples :

  • Lavez-vous bien les mains avant de manger.
  • Aérez régulièrement votre logement.
  • Evitez la pollution et la fumée de cigarette.
  • Utilisez un masque de protection si vous travaillez dans un environnement poussiéreux.
  • Humidifiez l’air ambiant à domicile et au travail lorsque les radiateurs fonctionnent.
  • Mouchez régulièrement votre nez si celui-ci coule.

Traitement allopathique de la bronchite

Il est important de savoir à quel type de bronchite on a affaire (aiguë ou chronique) car le traitement dépend essentiellement de cela.

Bronchite aiguë

Classiquement, en cas de bronchite aiguë, on s’attachera à traiter les symptômes sans soigner la cause. En effet, les bronchites aiguës sont presque exclusivement virales et il n’existe aucun antiviral adapté.

Le traitement repose sur :

  • le repos,
  • une bonne hydratation (boissons chaudes de préférence),
  • un traitement antipyrétique (contre la fièvre) : paracétamol (1,90 €) sans jamais dépasser 3 g par jour,
  • un traitement antitussif (contre la toux) uniquement en cas de toux sèche, par exemple :
    • Biocalyptol® en sirop (3,06 € les 200 ml sans sucre),
    • Dextrocidine® en sirop (2,70 € les 150 ml),
    • Euphon® en sirop (2,60 € le flacon de 150 ml),
    • Padéryl® en sirop (3,46 € les 150 ml) ou en comprimé (2,64 € les 20),
    • Poléry® adulte (2,79 € les 200 ml),
    • Tussipax® en comprimés (2,55 € les 15),
    • Tuxium® en capsules (2,50 € les 12),
    • Végétosérum® adulte (2,25 € les 150 ml).

Remarque : tous les médicaments cités ici sont remboursés à 30 % par la Sécurité sociale s’ils sont prescrits par un médecin mais sont aussi disponibles sans ordonnance.

  • Parfois, un fluidifiant bronchique lorsque la toux devient grasse, par exemple :
    • Bronchokod® adulte (3,50 € les 250 ml),
    • Exomuc® (3,40 € les 24 sachets),
    • Pectosan expectorant® (4,50 € les 250 ml),
    • Rhinathiol® (4,90 € les 125 ml),
    • Surbronc® (4,18 € les 100 ml).

Les antibiotiques ne sont employés qu’en cas de bronchite d’origine bactérienne, ce qui est rare.

Bronchite chronique

En cas de bronchite chronique, on s’attachera à rechercher la cause et à la traiter. C’est généralement le tabagisme qui est à l’origine des bronchites chroniques et il faudra dans ce cas faire en sorte d’arrêter de fumer, éventuellement en se faisant aider par son médecin traitant.

Si la bronchite chronique est due à des polluants ou autres il faudra faire en sorte de limiter le contact avec ces éléments déclencheurs.

Une fois la cause identifiée et prise en charge, le traitement peut être complété par la prescription de fluidifiants ou de bronchodilatateurs (voir ci-dessus).

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.