Maladie de Crohn

Source: Fourmisanté

La maladie de Crohn est une pathologie chronique qui affecte le tube digestif (généralement l’intestin grêle) et qui se traduit par de violentes douleurs abdominales et des diarrhées. 

C’est une maladie inflammatoire qui évolue par poussées. Sans traitement, elle entraîne une importante fatigue et une perte de poids.

 

Cause de la maladie de Crohn

Cette maladie n’a pas de cause clairement identifiée, il n’est donc pas possible de s’en prémunir efficacement.  On peut néanmoins limiter les récidives :

  • en ne consommant pas de tabac,
  • en évitant la consommation d’anti-inflammatoires  de consommation courante (ils sont contre-indiqués car agressifs pour le tube digestif),
  • en suivant attentivement son traitement,
  • en limitant la consommation de :
    • viande rouge,
    • gluten,
    • produits laitiers.

     

Traitement de la maladie de Crohn

Il n’existe pas de véritable traitement permettant de soigner la maladie de Crohn.

La prise en charge sera donc symptomatique et visera essentiellement à :

  • limiter l’inflammation,
  • soulager les douleurs,
  • limiter la diarrhée.

 

Traitement anti-inflammatoire

Les principaux traitements anti-inflammatoires employés dans la maladie de Crohn sont :

  • les aminosalicylates :
    • olsalazine : Dipentum® (40,33 €)
    • mésalamine :
      •  Asacol® (44,89 € les 30 comprimés),
      • Canasa® (46,44 € les 30),
      • Pentasa® (47,55 €),
      • Rowasa® (10,72 €),
    • les corticostéroïdes oraux lorsque les premiers se révèlent insuffisants :
      • prednisone  (3,98 €),
      • prednisolone (4,21 €),
      • Entocort 3 MG, microgranulés gastro-résistants qui est l’anti-inflammatoire intestinal de référence en cas de maladie de Crohn car il a une action locale très puissante (55,70 € le flacon de 45 gélules et 107,09 € le flacon de 90 gélules, remboursables à 65%).

         

Traitements antidouleurs

On prescrit des antispasmodiques classiques tels que le Spasfon® (2,95 €).

 Pour les diarrhées on emploie :

  • du psyllium,
  • de la méthylcellulose,
  • Imodium® (7,26 €).

 

Chirurgie

La chirurgie intervient en dernier recours si les traitements restent insuffisants.

Elle consiste à sectionner la partie malade. Cette intervention est réalisable lorsque la maladie n’est pas trop étendue.

La colectomie totale consistant à sectionner la totalité du côlon est possible mais rare.

 

Traitement nutritionnel de soutien

Le traitement nutritionnel de soutien a pour but de compenser les carences que peut entraîner la maladie de Crohn.

Le produit spécifique destiné à ce soutien est le Modulen® IBD de Nestlé (14,81 €).

Il permet :

  • la réduction de l’inflammation,
  • l’’amélioration de l’état général,
  • l’amélioration de l’état nutritionnel,
  • un rééquilibrage de la flore intestinale,
  • un rétablissemet de la fonction protectrice de l’intestin.

Il s’emploie :

  • en cas de poussée aiguë en tant qu’alimentation exclusive par voie orale ou par sonde (sur deux mois généralement),
  • en phase de rémission en complément de l’alimentation habituelle.

Pour le préparer, mélangez le Modulen® IBD à de l’eau froide avec un fouet et consommez froid en plusieurs fois au cours de la journée.

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents