Myolastan médicament soulage les contractures musculaires

Source: Fourmisanté

Myolastan® est un médicament réservé à l’adulte utilisé en tant que relaxant musculaire en cas de contracture entraînant des douleurs.

Il se présente sous forme de  boîtes de 20 comprimés sécables blancs.

Ce médicament a été récemment déremboursé par la Sécurité sociale et coûte environ 5,35 € (prix moyen constaté en octobre 2012). Son générique est le Tétrazépam (4,54 €).

 

Quand utiliser Myolastan® ?

La substance active du Myolastan® est le tétrazépam qui est présent à raison de 50 mg dans le Myolastan®. Ce médicament appartient à la famille des benzodiazépines et est actif dans le quart d’heure qui suit son absorption.

Le Myolastan® est utilisé comme décontractant pour lutter les contre spasmes et les contractures musculaires. Il est souvent associé à d’autres traitements plus spécifiques en rhumatologie.

 

Comment utiliser Myolastan® ?

Les comprimés de Myolastan® doivent être avalés avec un grand verre d’eau soit pendant soit en dehors des repas.

La posologie habituelle est de 1 à 3 comprimés par jour. On distingue néanmoins plusieurs types de prescriptions :

  • chez les patients à domicile : un comprimé le soir au moment du coucher puis un comprimé et demi le lendemain puis éventuellement deux comprimés le surlendemain soit 100 mg (à répartir dans la journée en deux ou trois prises tout en continuant à privilégier la prise du soir),
  • chez les malades hospitalisés : un comprimé le soir au moment du coucher puis une augmentation progressive (demi comprimé par demi comprimé) jusqu’à atteindre la dose de 150 mg par jour (à prendre généralement en deux fois à raison d’un comprimé le matin et deux le soir),
  • chez les personnes âgées ou les insuffisants hépatique et rénal, la dose est diminuée de moitié.

Le traitement est généralement de courte durée (quelques jours seulement).

 

Effets indésirables du Myolastan®

La Myolastan® est susceptible d’entraîner une somnolence (surtout chez les personnes âgées) qui rend l’utilisation de machines et la conduite dangereuses, en particulier dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Ses autres effets indésirables sont :

  • une sensation d’ivresse,
  • un ralentissement cérébral,
  • des maux de tête,
  • une faiblesse musculaire,
  • des troubles de la coordination motrice,
  • une amnésie passagère dans les heures qui suivent la prise du médicament,
  • une importante fatigue,
  • des troubles du sommeil,
  • une perturbation de la libido,
  • des éruptions cutanées,
  • parfois de l’anxiété, une irritabilité, de l’agressivité et des hallucinations.

Outre ces effets indésirables, le Myolastan® a tendance à entraîner une dépendance. Il est donc nécessaire :

  • de bien respecter la posologie et la durée de traitement prescrites,
  • d’arrêter progressivement la prise du traitement (risque de syndrome de sevrage).

 

Contre-indications de Myolastan®

Le Myolastan® est un médicament qui est contre-indiqué en cas :

  • d’hypersensibilité au tétrazépam,
  • d’insuffisance respiratoire,
  • d’insuffisance hépatique grave,
  • d’insuffisance rénale grave,
  • de myasthénie (faiblesse musculaire),
  • d’apnées du sommeil.

Il est également déconseillé chez :

  • certaines personnes âgées,
  • les femmes enceintes, surtout au cours des derniers mois de grossesse,
  • les femmes qui allaitent.

 

 

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents