Soigner une dépression saisonnière, combien ça coûte?

Source: Fourmisanté

La dépression saisonnière, ou SAD (jeu de mots de l’anglais « triste » et du sigle « seasonal affective disorder » : trouble affectif saisonnier, également baptisé TAS), est une forme de dépression assez spécifique.

dépression saisonnière

La dépression saisonnière en quelques mots

 

Il s’agit d’une déprime qui apparaît lorsque la luminosité extérieure diminue, c'est-à-dire en automne et en hiver.

Ce sont les jeunes femmes qui sont les plus concernées par ce phénomène de déprime hivernale. Néanmoins, chez les personnes plus âgées le nombre de femmes et d’hommes touchés par le TAS est équivalent. En tout 3 à 5% de la population est victime de ce syndrome.

 

Traitement de la dépression saisonnière par luminothérapie

La dépression saisonnière se traite essentiellement par luminothérapie.

Cette technique a fait la preuve de son efficacité auprès de nombreux patients. Elle donne des résultats au moins équivalent aux antidépresseurs sans présenter les effets secondaires qui les accompagnent.

Dans l’idéal, le traitement de la dépression par luminothérapie débutera avant même l’apparition des symptômes.

 

Luminothérapie chez un professionnel

Vous pouvez bénéficier de séances de luminothérapie sur prescription médicale.

Les thérapeutes qui proposent ce type de traitement peuvent être médecins, kinésithérapeutes, psychologues, psychiatres, naturopathes…

L’avantage lorsqu’on se rend chez un professionnel, c’est qu’il est en mesure de personnaliser l’approche et qu’il possède un matériel professionnel.

Les séances coûtent de 10 à 15 € la demi-heure et doivent être répétées deux ou trois fois par semaine.

 

Auto-traitement

Il est également possible de s’auto-traiter par luminothérapie en se procurant une lampe spéciale équipée d’une ampoule délivrant une lumière de 10 000 lux. La personne n’aura qu’à se placer devant la lumière tous les matins pendant une demi-heure pour bénéficier des bienfaits de la thérapie.

Les avantages sont nombreux puisque la personne peut continuer à pratiquer ses activités habituelles tout en étant exposée à la lumière (petit-déjeuner, lire, travailler…).

Les premiers résultats apparaissent dans les deux semaines qui suivent.

Vous pourrez vous procurer ce type de lampes :

  • dans les magasins qui vendent du matériel médical,
  • dans certaines pharmacies, 
  • dans certains magasins de luminaires,
  • sur internet.

 

Les prix oscillent entre 60 et 300 € mais il faut vous assurer qu’il s’agit d’une lampe aux normes CE Medical Device, que celle-ci délivre bien 10 000 lux et qu’elle est équipée d’un filtre destiné à bloquer les UV. Si toutes ces conditions sont réunies, vous ne trouverez que des lampes à des prix élevés (à partir de 200 €) mais dont l’innocuité et l’efficacité sont attestées.

 

Remarque : certaines lampes peuvent faire l’objet d’une prescription médicale mais ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale.


Lampe blanche et lampe bleue

Il ne vous reste plus qu’à choisir entre une lumière blanche ou une lumière bleue. Les lampes bleues auraient un effet thérapeutique plus marqué. En effet, la lumière émise par les lampes bleues agit directement au niveau de la sécrétion de mélatonine dont dépend la déprime hivernale.

 

Néanmoins, la lumière émise par les lampes bleues est susceptible de provoquer des lésions oculaires (tout comme les lampes qui ne disposent pas de la norme CE Medical Device) en cas d’utilisations prolongées.

Il faut aussi tenir compte de votre confort visuel, sachant que la lumière bleue éblouit davantage que la blanche.

 

En conclusion, il est préférable d’opter :

  • pour une lampe émettant une lumière blanche pour les personnes qui souffrent d’une déprime hivernale légère due à un manque de lumière,
  • pour une lampe bleue pour les dépressions plus sévères.

 

Traitement médicamenteux de la dépression saisonnière

C’est le traitement antidépresseur qui est utilisé pour lutter chimiquement contre la dépression saisonnière.

On prescrira généralement :

Un traitement psychothérapeutique peut également être envisagé.

 

 

 

 

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents