Soigner une infection urinaire, combien ça coûte?

Infection urinaire
Source: Fourmisanté

Une infection urinaire est une pathologie du système urinaire susceptible d’affecter (de haut en bas) :

  • les reins,
  • les uretères,
  • la vessie,
  • l’urètre.

Infection urinaire

Le plus souvent, cette pathologie entraine d’intenses brûlures lors de la miction et détermine :

  • une pyélonéphrite si c’est le rein qui est concerné (c’est une pathologie grave qui nécessite une intervention immédiate),
  • une cystite si c’est la vessie et l’urètre qui sont concernées (surtout chez les femmes),
  • une urétrite si ‘est l’urètre seule qui est concernée (surtout chez les hommes).

 

Prévention

La prévention est un élément essentiel pour éviter les infections urinaires.

  • La priorité est de boire beaucoup, qu’il s’agisse d’eau, de thé, de tisane, de bouillons, de jus de fruits, etc. Visez au moins deux litres par jour.
  • Pour les femmes :
    • l’hygiène intime est fondamentale et il faut utiliser un gel antibactérien spécifique,
    • il faut notamment faire attention, après avoir déféqué, à s’essuyer de l’avant vers l’arrière,
    • il faut uriner après les rapports sexuels,
    • il faut éviter de porter des vêtements moulants.
  • Pour les hommes se prémunir des IST (infections sexuellement transmissibles) avec l’utilisation de préservatifs.
  • Evitez la consommation de soda et de sucres industriels.
  • Evitez de consommer des aliments épicés.
  • Mangez végétarien.
  • Supprimez les laitages.

Pour les cystites récidivantes aiguës, il est possible d’anticiper la survenue des infections en prenant Furadantine ® à 3,32 € (à partir de l’âge de 6 ans) qui est aussi utilisé à titre préventif contre les infections urinaires à risque de pyélonéphrite aiguë.

Même chose avec Uro-Vaxom®, sur prescription médicale, à prendre à raison d’une capsule par jour le matin à jeun pendant 3 mois mais qui coûte 41 € les 30.

De même à titre préventif, la consommation de jus de canneberge (cranberry en anglais) peut permettre d’éviter certaines récidives (7,95 € les 75 cl de jus bio).

 

Traitement allopathique des infections urinaires

Le traitement des infections urinaires peut être allopathique avec la prescription d’antibiotiques destinés à lutter contre les bactéries responsables de l’inflammation.

Vous pourrez trouver le statut de remboursement des médicaments mentionnés ci-dessous dans notre section médicaments.

Cystite

En cas de cystite on se verra généralement prescrit :

  • en cas de présence d’un germe : un traitement d’attaque adapté au germe retrouvé à l’antibiogramme,
  • s’il s’agit d’une cystite claire (sans germe) : un antibiotique à large spectre type amoxicilline :
    • Amoxil® (environ 3 €),
    • Trimox® (20,26 € les 30),
  • Monuril® (8,44 €) en dose unique en première intention,
  • en deuxième intention :
    • fluoroquinolone :
      • Ciprofloxacine® (8,12 €),
      • Loméfloxacine® (13,56 €),
      • Norfloxacine® (6,18 €),
      • Ofloxacine® (11,50 €),
      • nitrofurantoïne :
        • Macrodantin® (27 €),
        • Furadantine® (en cas de cystite aigue non compliquée) : 3,32 €
  • Fosfomycine® : 6,23 €
  • Nifuroxazide Ratiopharm 100 mg ® : 15,10 €
  • Ovule de colposeptine® : 4,28 €
  • Spasfon® : 2,32 €.

Pyélonéphrite

La pyélonéphrite simple se traite par antibiothérapie injectable pendant 2 semaines avec :

  • du fluoroquinolone type Tavanic® (20,93 €) ;
  • de la céphalosporine de troisième génération (C3G) :
    • Texodil®(11,13 €),
    • Ceftazidime® (17,78 €),
    • Oroken ® (10,19 €).

La pyélonéphrite compliquée se traite par fluoroquinolone ou C3G ainsi que de l’aminoglycoside par voie intraveineuse pendant 3 semaines.

Urétrite

Le traitement antibiotique de l’urétrite est fonction des germes retrouvés.

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents