Comment bien choisir sa mutuelle quand on porte des lunettes ?

Bien choisir sa mutuelle
Source: Fourmisanté

Pour bien choisir sa mutuelle il est important de bien déterminer vos besoins afin d’opter pour un contrat qui collera au plus près à ceux-ci.

En effet, vous aurez par exemple peu d’intérêt à prendre un remboursement forfait optique avec une mutuelle qui prend très bien en charge des verres progressifs, qui sont certes souvent chers, si vous ou un membre de votre famille ne porte pas ce type de verres.

 

C’est dans cette optique qu’il faut envisager de choisir sa mutuelle lorsqu’on porte des lunettes pour choisir au mieux selon ses besoins et payer le prix juste.

 

Prise en charge de la Sécurité sociale

La Sécurité sociale ne prend que très peu en charge les frais d’optique.

Ainsi, pour un adulte, les remboursements ne sont que de 60% sur la base d’un tarif forfaitaire de 2,84 € (c’est à dire 1,14 €). Les remboursements varient ensuite en fonction du type de verres dont vous avez besoin.

Ainsi, le remboursement le plus élevé qui existe est de 14,72 € (60% d’un tarif conventionné de 24,54 €) pour des verres progressifs permettant des corrections à des vues inférieures à -8 dioptries.

En ce qui concerne les verres de contact (ou lentilles), la Sécurité sociale considère qu’il s’agit d’un équipement de confort. Ils ne sont pas jugés indispensables et ne sont donc pas remboursés. Seules quelques pathologies très précises qui imposent le port de lentilles entraînent une prise en charge à hauteur de 39,48 € par an.

 

Choisir sa mutuelle optique

Lorsqu’on porte des lunettes,  il faut s’intéresser aux remboursements optiques qui vont souvent de paire avec les remboursements dentaires. Des forfaits optiques spécifiques existent pour couvrir les dépenses élevées qu’engendrent les problèmes dans ce secteur.

  • Pour plus de lisibilité, assurez-vous que la prise en charge du forfait est exprimée en euros plus qu’en pourcentage.

Voici pourquoi.

Le montant exprimé en euros (130 € par exemple) est la somme que versera la mutuelle lors de l’achat de vos montures et de vos verres.

En revanche, le pourcentage (par exemple 100%) exprime la somme remboursée par rapport au tarif conventionné mis en place par la Sécurité sociale.  La mutuelle prendra ainsi en charge 2,84 € pour la monture d’un adulte (sur laquelle la Sécurité sociale paie 1,14 €) et maximum 5 € pour les verres.

Il est donc primordial de savoir cela avant de souscrire une mutuelle.

 

En effet, certaines mutuelles imposent à leurs assurés de se rendre chez des opticiens référencés.

Pourtant, vous avez certainement envie de vous rendre chez celui le plus proche de chez vous ou tout simplement chez celui qui vous convient le plus ou qui vous connaît et qui n’est pas forcément référencé.

Vérifiez dans ce cas que le remboursement est identique que l’opticien soit référencé ou pas.

Certaines options sont ensuite proposées en fonction des compagnies d’assurance. Certaines font profiter d’un bonus lorsque le forfait n’est pas utilisé en totalité au cours d’une année, d’autres remboursent les lunettes de soleil correctrices si elles sont prescrites par l’ophtalmologiste, etc.

 

En savoir plus sur les problèmes de vue, les solutions et leur prise en charge

Les montures de lunettes sont remboursées par la Sécurité sociale :

  • de 1,70 € pour les personnes majeures,
  •  à 18,29 € pour les mineurs.

Ce sont ensuite les pathologies et l’importance de la correction qui font la différence.

Mais vous allez vite vous en apercevoir, posséder une mutuelle qui prend en charge les frais d’optique devient vite indispensable si vous avez besoin de corriger votre vue.

 

Astigmatisme, myopie et hypermétropie

Les pathologies que sont :

  • l’astigmatisme,
  • la myopie,
  •  l’hypermétropie,

nécessitent l’achat d’un équipement unifocal simples foyers. La Sécurité sociale remboursera ces lunettes de 2,29 à 9,45 € en fonction du degré de correction.

Les verres unifocaux permettent également de corriger la vision de près du presbyte.

 

Presbytes

Les personnes presbytes ont besoin de verres multificaux progressifs. Dans ce cas, la Sécurité sociale remboursera cet achat de 7,32 à 34,54 €.

Ces verres seront bien plus chers que des verres simples.  Mais leur prix peut encore tripler (de 80 à 240 €) en fonction des différentes options :

  • traitement anti-reflet,
  • verre aminci,
  • choix des matériaux (verres minéraux, organiques ou polycarbonates),
  • marque du verre…

Prenez bien le temps de vérifier sur votre contrat de mutuelle que la prise en charge est possible quels que soit les verres choisis.

 

Verres teintés

Les verres teintés seront remboursés par la Sécurité sociale à 60% du taux de base si les patients souffrent :

Dans les autres cas seules la mutuelle peut les prendre en charge si cette clause est mentionnée dans votre contrat (parfois une prescription de l’ophtalmologiste est nécessaire pour justifier cet achat).

 

Verres de contact

Les lentilles de contact entraîneront une prise en charge à 60% du taux de base fixé par la Sécurité sociale (soit 23,69€) chez les personnes qui souffrent :

  • d’une importante anisométropie,
  • d’une aphakie,
  • d’un astigmatisme irrégulier,
  • d’un kératocône,
  • d’une myopie égale ou supérieure à 8 dioptries,
  • d’un strabisme accommodatif.

Le coût de verres de contact quels qu’ils soient (journaliers, hebdomadaires, rigides…) est bien entendu largement supérieur. Aussi, prendre une mutuelle qui participe aux frais d’achat des lentilles et de leurs produits d’entretien est fortement recommandé.

Ce conseil est valable si on ne souffre d’aucune de ces pathologies mais qu’on souhaite porter des verres de contact par esthétisme ou pour plus de confort.

Bien sûr, plus le remboursement proposé par la mutuelle sera conséquent plus le montant de la cotisation sera élevé. N’hésitez pas à calculer le coût de vos achats à l’année (en particulier pour des lentilles, sans oublier les produits d’entretien qui vont avec) pour voir si l’offre de la mutuelle est intéressante.

Dans ce domaine, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence.

 

Opération des yeux au laser

La quasi-totalité des problèmes de vue peuvent être traités au laser. Néanmoins, quelle que soit l’intervention, la Sécurité sociale considère qu’il s’agit de chirurgie esthétique et ne la rembourse donc pas.

Une intervention coûte en moyenne entre 800 et 1 500 € par œil. L’utilisation de techniques plus récentes (laser femtosecond) peut faire grimper les prix à 2 200 € par œil.

Les mutuelles comportent généralement une clause spécifique indiquant si la prise en charge d’une opération est incluse ou pas dans le contrat.

Si vous envisagez de vous faire opérer, vérifiez ce point en particulier.

Remarque : ce sont généralement les contrats « hauts de gamme » qui proposent une prise en charge intéressante.

 

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents