Soigner un rhume, combien ça coûte ?

Les maux de l'hiver
Source: Fourmisanté

Le rhume est une maladie aussi fréquente que bénigne qui touche aussi bien les enfants que les adultes.

 

Soigner un rhume

Il existe toutes sortes de traitements permettant de lutter contre les rhumes, depuis les médicaments allopathiques aux plantes en passant par les huiles essentielles et l’homéopathie.

Déboucher les voies aériennes encombrées fait partie de la priorité du traitement. Pour cela, on préconise un lavage nasal et un mouchage réguliers. On utilise alors :

  • du sérum physiologique (stérile ou non) : 2 € (ou comptez de 35€ à 45 € pour un mouche-bébé électronique) ;
  •  des mouchoirs jetables : 1,50 €.

Traitements allopathiques contre le rhume

Le traitement allopathique destiné à soigner un rhume ou une rhinopharyngite consiste essentiellement à éliminer les symptômes.

En cas de fièvre, sont prescrits des antipyrétiques (analgésiques) qui sont remboursés :

  • aspirine (en comprimés, effervescents, en  sachet, à croquer) : 7 €
  • paracétamol : 2 €
    • ibuprofène : 2,60 €.

     

Si le nez est bouché, vous pourrez être amené à prendre des décongestionnants qui coûtent environ 6 €.

Certains médicaments combinent analgésique et décongestionnant (Actifed, Fervex…). Ils coûtent 5 € en moyenne.

 

Remarque : les antibiotiques ne seront prescrits qu’en cas d’infection bactérienne (en particulier en cas de  rhinopharyngite). Néanmoins, ce sont des virus qui sont à l’origine de 90 % des rhumes et les antibiotiques ne sont d’absolument aucune utilité dans ce cas là. Ils sont même fortement contre-indiqués.

 

Prix des traitements allopathiques : moins de 12 €.

 

Traitement homéopathique contre le rhume

En homéopathie il existe des complexes spécialement conçus contre le rhume à l’image du Coryzalia : 6 €. Pour une efficacité optimale il faut prendre un comprimé toutes les heures et surtout dès l’apparition des premiers symptômes.

Il existe également le complexe Homéogène 9 pour les maux de gorge : 5 €.

D’autres granules seront prescrits par un homéopathe en fonction des caractéristiques du rhume.

On peut toutefois conseiller à raison de 3 granules trois fois par jour :

  • Allium cepa en 9CH en cas de nez qui coule (écoulement clair)
  • Kalium bichromicum en 9CH en cas de nez bouché ou d’écoulement jaunâtre.

En cas d’alternance de l’un et l’autre on peut demander une préparation en pharmacie comprenant les deux remèdes.

Comptez 2 € par tube.

 

Pour la toux, des sirops homéopathiques sont efficaces :

  • Stodal pour la toux grasse : 5,50 €
  • Drosétux pour la toux sèche : 5,70 €
  • L52 sous forme de gouttes en cas de toux non productive : 6 €.

 

Prix de traitements homéopathiques : moins de 15 €.

 

Auto-médication en cas de rhume

Pour soigner un rhume on peut se tourner vers l’automédication.

Plusieurs solutions sont envisageables et possibles à combiner :

  • les inhalations : eau chaude et deux gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié ou de menthe poivrée (4,50 €),
  • les oligo-éléments : prendre tous les matins cuivre-or-argent en oligosol est également un remède préventif (4,50 €),
  • les grogs composés de jus de citron et de miel sont également bénéfiques (issus de l’agriculture biologique comptez respectivement 0,50 € et 10 €),
  • la marque Vicks propose toute une série de remèdes contre le rhume :
    • décongestionnant nasal (Vicks Sinex Aloe) : 6 €,
    • vasoconstricteur (Vicks Sinex): 5 €,
    • baume de massage (Vicks Vaporub) : 8,50 €,
    • expectorant en cas de toux grasse (Vicks Vaposyrup expectorant) : 7 €,
    • antitussif en cas de toux sèche (Vicks Vaposyrup antitussif) : 7 €…

 

Recommandations

  • Buvez beaucoup.
  • Reposez-vous.
  • Ne chauffez pas trop l’atmosphère de votre habitation.
  • Aérez un peu les pièces.
  • Humidifiez votre chambre à coucher à l’aide d’un humidificateur (environ 75 €).
  • Ne fumez pas.
  • Lavez-vous soigneusement les mains avant de manger.
  • Ne prenez pas d’antibiotique.
  • Consultez un médecin en cas de fièvre ou si le rhume ne s’améliore pas (voire s’aggrave) au bout d’une dizaine de jour.
Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.