Diabète : Définition, prévalence et complications

Le diabète
Source: Fourmi santé

Le diabète est une maladie chronique due à une carence en insuline ou à un défaut de son utilisation. Cette pathologie est aujourd’hui incurable. L’insuline est une hormone produite par le pancréas qui permet au sucre issu de l’alimentation d’être utilisée par l’ensemble de l’organisme en lui fournissant de l’énergie.  Avec un défaut d’insuline (en quantité ou en qualité), les diabétiques n’emmagasinent pas le sucre et le glucose reste présent dans le sang (et est en partie évacué dans l’urine). Cela entraîne une hyperglycémie.


Il existe plusieurs types de diabètes :

  • le diabète de type 1,
  • le diabète de type 2,
  • le diabète gestationnel.

Diabète de type 1

Le diabète de type 1 est un diabète dit « insulinodépendant » (DID) ou encore « juvénile ». En effet, ce diabète concerne essentiellement les enfants et les jeunes adultes. Ce type de diabète est dû à un défaut de la quantité d’insuline. Le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline et les causes peuvent être variées (virus, toxiques, maladie auto-immune).
Ses principaux symptômes sont :

  • une polyurie (augmentation de la quantité d’urine),
  • une polydipsie (soif importante),
  • une polyphagie (appétit augmenté),
  • un amaigrissement (malgré un régime alimentaire inchangé),
  • une hyperglycémie (excès de glucose dans le sang),
  • des troubles de la vue.

 

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 est dit « non insulinodépendant » (DNID) ou encore « diabète de l’adulte ». Il intervient essentiellement chez les personnes âgées de plus de 45 ans.  Il se caractérise par une résistance de l’organisme à l’insuline. Ce diabète est le plus souvent asymptomatique. Il est onc généralement découvert de façon fortuite, au détour d’une prise de sang.

Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel, comme son nom l’indique, intervient au cours de la grossesse (principalement au cours du deuxième ou du troisième trimestre).
Il s’agit d’une intolérance au glucose. Généralement passager, ce type de diabète disparaît après l’accouchement.


Prévalence du diabète

Le diabète et une maladie qui se développe de façon exponentielle dans les pays riches (développés). Il est rattaché à un certain mode de vie qui associe une alimentation particulièrement riche en sucres et une sédentarité excessive.

  • Le diabète de type 1 concerne entre 5 et 10 % des diabétiques et il survient chez des personnes encore jeunes et au cours de l’enfance.
  • Le diabète de type 2 représente quant à lui 90 % des cas. Il intervient plus tardivement et est régulièrement associé à un surpoids.

On estime que d’ici 2025, il y aura 300 million de diabétiques à travers le monde (6,3 % de la population). En France, en 2008, 2,5 millions de personnes souffraient de diabète. Par ailleurs, on estime qu’en France entre 500 000 et 800 000 diabétiques ignorent qu’ils le sont.


Complications du diabète

Les complications du diabète sont nombreuses et peuvent se révéler particulièrement graves. Parmi les nombreuses complications possibles on retrouve notamment :

Des complications à court terme :

Une acidocétose diabétique : le glucose est insuffisamment présent et l’organisme le remplace par des acides gras qui vont augmenter l’acidité de l’organisme ; à terme l’acidocétose peut entraîner la mort. Un syndrome hyperosmolaire hyperglycémique : c’est une urgence médicale (50 % des malades en meurent) qui se manifeste entre autres par de nombreux symptômes de déshydratation.

 

Des complications à long terme :

  • Troubles oculaires : cataracte, glaucome et même cécité sont fréquents en cas de diabète de type 1. Ils concernent également 60 % des diabétiques de type 2.
  • Néphropathie : les reins s’abîment jusqu’à aboutir à une insuffisance rénale irréversible.
  • Neuropathie : près de la moitié des diabétiques sont concernés par cette complication qui entraîne des paresthésies (perte de sensibilité) et des douleurs des extrémités (qui remontent progressivement le long des membres). Des symptômes digestifs, cardiaques et gynécologiques peuvent apparaître.
  • Système immunitaire affaibli : les infections guérissent plus difficilement et la cicatrisation est ralentie.
  • Cardiopathie : risques d’infarctus, d’accident vasculaire cérébral (AVC) qui concerne initialement surtout les diabétiques de type 2.

Autres éléments du dossier

Diabète : différents traitements et prise en charge

Diabète : le rôle de la prévention



Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents