Allergies respiratoires : asthme, pollen, acariens, chats

L'allergie
Source: Fourmisanté

Parmi les allergies respiratoires les plus souvent rencontrées se trouvent les allergies aux poils de chats et aux acariens.

Les allergies à des animaux autres que les chats sont plus rares.

 


Allergie aux poils de chat


L’allergie aux poils de chat est l’allergie la plus commune à être développée en présence d’animaux (deux tiers des personnes allergiques aux animaux de compagnie le sont aux chats).

En réalité, ce ne sont pas les poils de chats auxquels les gens sont allergiques mais plutôt à la protéine présente dans la salive du chat, également sécrétée par sa peau. Celle-ci se dépose sur les poils de l’animal lorsque celui-ci se lèche pour se nettoyer.

Les allergènes du chat font partie d’une des plus grandes causes d’allergies respiratoires. Ils entraînent surtout de l’asthme allergique et des rhinites (nez qui coule).

 

 

Allergies à d’autres animaux de compagnie


Plus rarement, on rencontre de personnes allergiques aux chiens. Comme avec le chat, ce sont les protéines déposées sur les poils du chien qui son les allergènes.

La plupart des autres animaux de compagnie sont également susceptibles de générer des allergies :

  • les rongeurs (hamster, souris, cobaye, chinchilla, gerbille, lapin),
  • les oiseaux (canari, perroquet, tourterelle…),
  • les animaux de la ferme (vache, mouton, chèvre, cochon, cheval),
  • les nouveaux animaux de compagnie, très en vogue (araignées type tarentule ou mygale, reptiles type serpent, tortue ou batraciens comme l’iguane).

 

Allergie aux acariens


Les acariens sont présents un peu partout autour de nous. Invisibles à l’œil nu, ces petites bêtes se nichent dans les tissus, la moquette et, de façon générale, dans tous les milieux chauds et humides.

On retrouve des acariens essentiellement dans les oreillers, les couvertures ou les peluches. En effet, la chaleur et l’humidité de la literie conviennent parfaitement à ces parasites qui y trouvent de quoi se nourrir : les peaux mortes que perdent les humains.

Différents symptômes apparaissent lorsqu’on présente une allergie aux acariens :

  • rhinite (nez qui coule),
  • conjonctivite (irritations et inflammation des yeux),
  • difficultés respiratoires,
  • toux,
  • eczéma quelques fois.

Pour aller plus loin

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents