Les allergies alimentaires

L'allergie
Source: Fourmisanté

Les allergies alimentaires se mettent en place avant l’âge de 4 ans. 5 à 6% des enfants seraient concernés par une allergie alimentaire et environ 4% des adultes.

Elle se manifeste dans les 2 à 48 heures qui suivent l’ingestion d’un aliment allergisant.

 

 Symptômes

Les symptômes qui apparaissent suite à l’ingestion d’un aliment allergène sont extrêmement variables d’une personne à une autre.

Il peut s’agir :

·       de symptômes légers :

o   démangeaisons,

o   picotements,

o   rougeurs,

o   œdème,

o   apparition de boutons…

·       de symptômes graves :

o   choc anaphylactique (chute de la tension artérielle, perte de conscience…),

o   détresse respiratoire,

o   étouffement…

 

Les symptômes peuvent être :

·       cutanés (ils concernent la peau),

·       respiratoires,

·       digestifs (on peut retrouver des diarrhées, des crampes abdominales, des vomissements…),

·       cardiaques (chute de tension, étourdissements).

 

 

Aliments les plus souvent allergisants

 

Parmi les aliments les plus souvent allergisants on retrouve :

·       les arachides (cacahuètes),

·       les noix, noisettes, noix de pécans, noix de cajou, pistaches…

·       les fruit de mer (les crustacées en général),

·       les poissons,

·       le gluten (qu’on retrouve dans le blé, l’épeautre, le kamut…),

·       les œufs,

·       le lait de vache (l’allergie porte sur le lactose que contient dans le lait de vache),

·       le soja.

Remarque : les quatre premiers types d’aliments ont tendance à entraîner des allergies permanentes tandis que les trois derniers types d’aliments entraînent des allergies qui peuvent s’atténuer ou disparaître d’elles-mêmes au fil du temps.

 

Toutefois, toutes sortes d’aliments sont susceptibles d’être allergisants, cela va des poireaux aux fraises en passant par le chocolat noir.

Dans la mesure où une personne est rarement allergique à un seul élément, il est possible d’avoir des combinaisons d’allergies qui ne seraient pas toutes nécessairement alimentaires.

Ainsi, il n’est pas rare de rencontrer des personnes allergiques aux noix qui sont également sensibles au pollen. Ce type d’allergie croisée apparaît avec des aliments non cuits, la cuisson entraînant une modification de la structure moléculaire de l’élément allergène.

Pour aller plus loin

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents