Ostéopathe et ostéopathie

Source: Fourmisanté

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui s’attache en premier lieu à redonner de la mobilité aux zones qui en ont perdu.

Cela est valable tant pour des articulations en perte de mobilité que pour des organes tels que le foie, les reins ou encore l’estomac, par exemple.

Principes du traitement ostéopathique

L’ostéopathe n’utilise que ses mains pour traiter les patients.

Après avoir procédé à un interrogatoire minutieux et avoir regardé les éventuels examens complémentaires fournis par le patient (radio, scanner, IRM, bilan sanguin, etc.), l’ostéopathe va explorer avec ses mains les différentes régions du corps et trouver les zones qui présentent des restrictions de mobilité (qui prennent le nom de lésions ostéopathiques).

Il n’est pas rare qu’une douleur ne soit que l’expression d’une perte de mobilité qui peut être soit proche soit extrêmement éloignée de la zone en souffrance. Par exemple, une douleur lombaire (dans le bas du dos) peut avoir pour origine une entorse de cheville mal soignée et être « verrouillée » par une constipation (perte de mobilité du côlon).

C’est la raison pour laquelle l’ostéopathe pourra être amené à traiter des zones qui, a priori ne nous paraissent pas liées au motif de consultation (dans notre exemple, traiter la cheville et le côlon descendant sera indispensable au bon rétablissement de la zone lombaire).

Cela montre à quel point prendre le corps dans sa globalité est fondamental pour l’ostéopathe. La vision holistique du corps permet des corrections durables en s’inétressant davantage à l’individu qu’à sa maladie.

Le MRP : la spécificité ostéopathique

Le mécanisme respiratoire primaire (MRP) est un concept spécifique à l’ostéopathie. Seules les mains exercées de l’ostéopathe (ou presque) sont à même de percevoir ce mécanisme et d’interagir avec lui.

Il s’agit d’un mécanisme rythmique de 10 à 12 cycles par minute particulièrement subtil qui anime l’ensemble des cellules du corps. Il prend notamment sa source au niveau du crâne et doit être systématiquement évalué au cours d’une séance d’ostéopathie.

Grâce au MRP, il est possible, en effectuant des manipulations extrêmement douces, de corriger bon nombre de lésions ostéopathiques. Ce MRP est particulièrement travaillé au niveau du crâne mais peut l’être dans le reste de l’organisme par le biais des fasciæ. Il s’agit des enveloppes musculaires qui vont s’entrecroiser et se ramifier depuis le gros orteil jusqu’au sommet du crâne.

 

Les autres sujets sur l'ostéopathie

Ce que traitent les ostéopathes

Les différents types d’ostéopathes

La prise en charge des actes ostéopathiques

Trouver un ostéopathe

Cette page vous a intéressé? Partagez-la sur les réseaux sociaux et posez vos questions à nos professionnels de santé.

Articles récents